Rejoignez la campagne

Inscrivez-vous à la newsletter

Samy Debah : candidat indépendant

Enfance

Né à Paris il y a 45 ans, j’ai passé toute ma vie à Garges-lès-Gonesse. J’ai grandi dans le centre ville où je vis toujours entouré de ma famille et de mes amis. J’ai étudié dans les écoles maternelles et primaires Romain Rolland, puis j’ai suivi ma scolarité au collège Paul Eluard à l’image de mes tantes et oncle avant moi. J’ai poursuivi mes études au Lycée de Gonesse où j’ai obtenu mon Baccalauréat.

Parcours universitaire

J‘ai ensuite étudié à l’université Paris 8 puis j’ai obtenu une maitrise en Histoire à l’université de Poitiers. Durant mes études, j’ai été surveillant d’externat au collège Voltaire de Sarcelles et au lycée Simone de Beauvoir à Garges-lès-Gonesse.

Parcours professionnel

Mon diplôme en poche, je suis devenu professeur en histoire-géographie et en éducation civique au sein de l’Education nationale depuis plus de 15 ans. J’ai ainsi assuré des missions d’enseignement dans les collèges Henri Wallon (Doucette) à Garges-lès-Gonesse et Jean Moulin à Arnouville-lès-Gonesse. Depuis cinq ans, je suis enseignant au collège Doisneau de Gonesse. C’est au fil de ces missions que j’ai pu compléter ma compréhension des grandes problématiques qui marquent notre circonscription, au plus près des habitants et des familles.

Présidence du CCIF

Parallèlement, j’ai été un des fondateurs et le président du Collectif contre l’islamophobie en France (jusque février 2017). Le CCIF est une association de lutte contre les discriminations et pour les droits humains. Durant 13 années et avec l’ensemble des membres, hommes et femmes de tous âges et de toutes appartenances, nous avons fait du CCIF l’une des associations de lutte pour l’égalité les plus dynamiques et les plus avancées sur ces questions en France et en Europe.

Qu’est-ce qu’un député ?

Quel est le rôle du député ?

Les députés sont élus pour 5 ans au suffrage universel direct, au scrutin uninominal majoritaire à deux tours.

Le député est l’élu de la Nation dont le rôle essentiel est d’intervenir dans le processus législatif et de contrôler l’action du Gouvernement. Sans avoir vocation à se substituer aux élus locaux, il est aussi un porte-parole actif de sa circonscription.

Il représente la Nation et participe à l’expression de la volonté générale. Il est la voix de sa circonscription à l’assemblée nationale en rapportant les préoccupations des habitants de son territoire.

Son rôle est de voter des lois et de contrôler l’action du gouvernement.

Il participe à l’élaboration des textes de lois en les discutant et en les votants. Il peut apporter des amendements pour les modifier.

Il peut encore participer à des commissions d’enquête, à des missions d’information créées par l’Assemblée, et à tous les travaux des groupes formés à l’Assemblée, comme les groupes d’amitié avec des pays étrangers.

Plusieurs outils lui permettent d’interpeller le Gouvernement par des questions, orales ou écrites, sur tel ou tel aspect des politiques publiques, sur l’opportunité de voir évoluer tel ou tel texte, en suggérant de mener des actions nouvelles par exemple.

Il peut questionner les gouvernements oralement ou par écrit sur la vie publique et sur l’action du gouvernement.

Il participe aux manifestations officielles dans sa circonscription ou dans son département.

Dans son rôle de porte-parole de sa circonscription, le député peut intervenir auprès des pouvoirs publics pour réclamer la mise en place de certaines politiques, notamment économiques, sociales, culturelles ou autres de sa circonscription.

Le député peut être un relai des acteurs socio-professionnels, des entreprises, des fédérations, mais aussi des particuliers et des associations de sa circonscription auprès des services de l’Etat.

Pour voter

  • disposer de la nationalité française : le droit de vote demeure lié, en France, à la nationalité.
  • être majeur : âge fixé à au moins 18 ans la veille du 1er tour du scrutin, c’est a dire le 11 juin pour les élections législatives,;
  • jouir de ses droits civils et politiques: depuis la loi du 5 mars 2007 réformant la protection juridique des majeurs, cela peut exclure, selon la décision du juge, certains majeurs sous tutelle. Par ailleurs, les personnes condamnées par la justice peuvent être privées de leur droit de vote de façon temporaire, pour une durée fixée par le jugement de condamnation ;
  • être inscrit sur la liste électorale : cette liste est tenue à jour dans chaque mairie. Vous pouvez en faire la vérification en nous en faisant la demande sur l’adresse suivante contact@debah2017.fr